Tout savoir sur la mission Mars 2020 et actualités

La Nasa pense à ajouter un hélicoptère à la mission Mars 2020

— Actualités du 8 mai 2018 —

Samedi dernier, à l’ouverture de sa fenêtre de tir, la mission Insight s’est envolée pour Mars à bord d’une fusée Atlas 5. Tout à l’air de s’être déroulé comme prévu et il va falloir maintenant patienter un peu moins de sept mois pour que l’atterrisseur arrive à destination. La Nasa ne perd pas de temps : elle prépare actuellement la mission martienne suivante, un rover qui porte pour le moment le nom de Mars 2020.

Avec Mars 2020, la Nasa va continuer d’exploiter des plateformes qui ont fait leurs preuves sur la planète rouge. Insight reprend l’architecture de la mission Phoenix et le rover Mars 2020 reprendra celle de Curiosity. Mars 2020 pèsera presque une tonne. La Nasa donnera son accord final pour passer à l’assemblage du rover à la fin du mois de mai. Une des dernières décisions à prendre fait l’objet de beaucoup de débats : faut-il ou non ajouter un hélicoptère à la mission ?

L’hélicoptère en question est déjà prototypé depuis quelques années. Il a même réalisé des tests de vol dans un environnement reproduisant les conditions martiennes. C’est un projet indépendant du JPL mais qui a été pensé dès le début pour être capable de se greffer à un rover. L’hélicoptère de Mars 2020 a cependant quelques opposants au sein de l’administration spatiale américaine. On lui reproche d’augmenter le risque de la mission tout en apportant une contribution scientifique minime.

Il s’agit avant tout d’un démonstrateur qui sert de preuve de concept pour des missions futures. Tel que prévu actuellement, hélicoptères serait actif pendant les 30 premiers jours de la mission seulement. Les 30 premiers jours du rover seront eux aussi cruciaux et une partie des équipes préférerait passer la totalité de leur temps à s’occuper de Mars 2020 plutôt qu’à faire des essais de vol dans l’atmosphère martienne.

La taille de ses rotors et son poids plume lui permettront de s’élever dans la fine atmosphère martienne jusqu’à 400 mètres de hauteur. Il n’embarquera qu’une petite batterie rechargée par des cellules photovoltaïques et capables de fournir trois minutes de vol par jour. Sa charge utile sera une caméra haute résolution et un système de communication.

Avec le rover, sa seule mission sera donc de faire de la reconnaissance pour Mars 2020. Sa caméra haute résolution devrait permettre de fournir des images dix fois plus détaillées que les satellites actuellement en orbite autour de Mars. De quoi sélectionner les sites les plus prometteurs pour le rover. D’ici la date de lancement, il reste encore à identifier le site d’atterrissage et à résoudre quelques problèmes techniques comme les fractures qui ont été découvertes sur le bouclier thermique qui doit permettre la rentrée atmosphérique martienne.

Image by Nasa website.