Tout savoir sur la sonde spatiale Parker et actualités

La sonde spatiale Parker sera lancée cet été

— Actualités du 27 mars 2018 —

Le soleil va être étudiée par la sonde spatiale Parker qui sera lancée durant l’été. La sonde spatiale va frôler le soleil à moins de 5 millions de kilomètres de distance, ce qui est plus près qu’aucune autre sonde spatiale avant. Elle sera exposée à un niveau de chaleur et de radiations énormes.

La mission de la sonde spatiale Parker est d’améliorer notre compréhension du soleil. Elle étudiera les mouvements d’énergie et de chaleur du soleil. L’objectif est de mieux comprendre les mécanismes à l’origine des vents solaires, pour éventuellement pouvoir mieux les prédire. Les infrastructures modernes qui dépendent de plus en plus des technologies satellitaires sont particulièrement exposées à ces vents solaires.

L’enjeu de la mission est à la fois scientifique et économique : la sonde spatiale Parker va traverser la couronne solaire. Elle encaissera alors des températures supérieures à 1 400 degrés Celsius. La sonde spatiale Parker est donc équipée d’un bouclier en composite carbone de presque 12 cm d’épaisseur pour survivre. Derrière le bouclier, les quatre instruments de la sonde spatiale mesureront les particules présentes, les champs électriques et magnétiques. Dans cet environnement extrême, deux télescopes prendront aussi des images rapprochées de la couronne solaire et de l’héliosphère interne.

La sonde spatiale Parker se placera sur une orbite héliocentrique fortement elliptique qui l’amènera à réaliser des passages de plus en plus rapprochés du soleil. Après une manoeuvre d’assistance gravitationnelle auprès de Vénus en septembre 2018, elle frôlera une première fois le soleil en novembre. Son orbite l’amènera toujours plus près du soleil, avec 23 passages supplémentaires d’ici l’été 2025. Pour y parvenir, Parker effectuera 7 manoeuvres d’assistance gravitationnelle autour de Vénus. La sonde spatiale va atteindre des vitesses énormes lors de ses passages auprès du soleil, jusqu’à 720 000 km/h. Ce sera l’objet humain le plus rapide de tous les temps.

L’année prochaine sera lancée la sonde spatiale Solar Orbiter de l’ESA, dont la mission est aussi de se mettre en orbite autour du soleil. L’orbiteur européen ne s’approchera pas autant du soleil que la sonde spatiale Parker mais il embarquera dix instruments afin de caractériser au mieux l’héliosphère proche du soleil. Les résultats combinés des deux sondes spatiales permettront d’améliorer notre compréhension des comportements solaire, ce qui sera utile pour les constellations de satellites et pour les activités humaines en dehors de la magnétosphère terrestre.

By NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory [Public domain], via Wikimedia Commons

Reçois l'actualité de l'exploration et du tourisme spatial par email

Abonne-toi pour rester connecté à l'actualité du tourisme spatial ! Renseigne ton adresse email, choisis ton langage puis clique sur "OK". Tu recevras alors un email de confirmation, clique dedans pour confirmer ton abonnement. Tu es libre de te désabonner à tout moment.