La combinaison spatiale xEMU a été dévoilée

space suits

– Actualités du 22 octobre 2019 –

xEMU, la combinaison spatiale du programme Artemis

Les combinaisons spatiales actuellement utilisées sur la station spatiale internationale ont été conçues il y a une quarantaine d’années. Dans le cadre du programme Artemis qui vise à envoyer à nouveau des humains sur la Lune, l’agence spatiale américaine doit donc mettre à jour son matériel que ce soit pour la mobilité, la sécurité ou le confort des astronautes.

Les nouvelles combinaisons spatiales de la NASA s’appellent xEMU. La NASA peut travailler à partir d’un retour d’expérience puisqu’elle est déjà allée sur la Lune, ce qui devrait permettre de corriger des désagréments subis par les astronautes du programme Apollo, qui ont par exemple chuté à de nombreuses reprises sur la surface lunaire, notamment à cause de combinaisons spatiales trop rigides et mal équilibrées.

Une combinaison spatiale plus flexible et avec plus d’électronique

Les xEMU apporteront une bien meilleure flexibilité au niveau des genoux et des épaules. Cela est possible grâce à une entrée par l’arrière de la combinaison spatiale. Ce procédé permet par ailleurs de raccourcir le temps d’entrée et de sortie de la combinaison spatiale.

Les progrès de la miniaturisation permettent d’emporter des systèmes redondants sans augmenter le volume de combinaison spatiale, ce qui augmente les chances de survie en cas de panne d’un système. A l’intérieur du casque, plusieurs micros permettent de communiquer quelle que soit l’orientation de la tête de l’occupant. Tous les progrès de l’électronique moderne vont permettre d’aider les astronautes du programme Artemis.

Enfin une combinaison spatiale adaptée aux femmes

Ces nouvelles combinaisons spatiales sont conçues pour pouvoir être portées par des femmes, ce qui n’est pas le cas des EMU actuels. Les xEMU doivent être prêtes en 2024 pour la date du retour de l’homme sur la Lune. Ce n’est probablement pas le défi le plus important du programme Artemis, mais c’est une belle avancée tout de même pour ne pas générer de retards de calendrier.





La NASA développe une combinaison spatiale révolutionnaire, la Z-2

Les combinaisons spatiales sont des objets fascinants. Elles doivent permettre de maintenir une pression, une température et des niveaux d’oxygène dans l’espace tout en étant assez compactes et souples pour permettre des mouvements précis. Ce sont de véritables mini vaisseaux spatiaux. Les combinaisons spatiales sont donc des petits bijoux de technologie dont le prix à l’unité peut atteindre près de 15 millions de dollars. Il faut faire la différence entre les combinaisons prévues pour être portées dans un vaisseau spatial et les combinaisons prévues pour les sorties extravéhiculaires, qui sont beaucoup plus imposantes.

L’intérieur d’un vaisseau spatial est normalement déjà pressurisé et à bonne température. Les combinaisons portées à l’intérieur ne sont donc utiles qu’en cas d’incident. C’est pour cela qu’elles sont beaucoup plus fines et légères, comme le modèle de combinaison spatiale qu’a présenté SpaceX. Les combinaisons spatiales dédiées aux sorties extravéhiculaires nécessitent de longs et coûteux développements, qui peuvent coûter plusieurs centaines de millions de dollars. Mais cela permet d’apporter toujours plus de confort aux astronautes.

Par exemple, la NASA développe actuellement la combinaison spatiale Z-2 qui sera particulièrement bien adaptée à l’exploration planétaire. Il est en effet possible de rentrer et de sortir par l’arrière de la combinaison spatiale. La manoeuvre est beaucoup plus simple pour des astronautes déjà exténués par leur mission. Cette porte arrière peut aussi servir de sas directement attaché à un habitat, ce qui permet de réduire fortement les risques de contamination par des poussières. Or on sait à quel point cette problématique est importante sur la Lune ou sur Mars. La combinaison spatiale Z-2 est une combinaison bien articulée. Elle devrait permettre aux astronautes de faire de plus amples mouvements. Elle est par exemple
prévue pour pouvoir s’agenouiller. Enfin, la pression à l’intérieur de cette combinaison spatiale est la même qu’à l’intérieur d’une station spatiale ou d’un habitat spatial. La combinaison actuelle nécessite de passer plusieurs heures dans un milieu contrôlé avant de l’enfiler. Elle est en effet sous-pressurisée.

Image by NASA / James McDivitt (Great Images in NASA Description) [Public domain], via Wikimedia Commons

Sources

Ceci devrait aussi t'intéresser



Space Lover, Apprends Comment...

Que veux-tu faire maintenant ?