Tiangong 2 : tout savoir sur la station spatiale chinoise et actualités

tiangong 2

La station spatiale chinoise Tiangong 2 s’est consumée dans l’atmosphère

— Actualités du 23 juillet 2019 —

En avril 2018, Tiangong 1, la première station spatiale chinoise, est rentrée dans l’atmosphère de manière incontrôlée. Bien qu’elle ait en grande partie brûlée, on pense que certains petits débris ont atteint l’océan, dans le Pacifique-Sud. Pour la Chine, Tiangong 1 était un test pour démontrer quelques technologies-clés des stations orbitales. Un an et demi plus tôt, Tiangong 2, une version un peu plus évoluée que la première station spatiale chinoise, avait été mise en orbite.

D’une longueur de 10 mètres pour un diamètre de 4,20 mètres, elle avait une masse de 8,5 tonnes. Son module pressurisé devait permettre d’accueillir deux taïkonautes pour une durée d’un mois, une capacité qui a été démontré par la mission Shenzhou 11 en octobre 2016. Quelques mois plus tard, la CNSA a expérimenté pour la première fois son cargo automatique Shenzhou à destination de Tiangong 2.

Au cours de ses trois années d’existence, Tiangong 2 a permis à la Chine de franchir des étapes importantes pour apprendre à faire fonctionner une station spatiale. Les tests étant terminés, la Chine n’avait plus vraiment d’usage pour la station spatiale et son orbite n’était donc plus activement maintenue. Peu à peu, Tiangong 2 s’est donc frottée aux couches supérieures de l’atmosphère.

Vendredi dernier, comme Tiangong 1 elle a fini par se consumer au dessus du Pacifique-Sud. Cette fois-ci la CNSA a pu garder le contrôle de la station spatiale jusqu’au dernier moment, évitant tout risque que les débris tombent au dessus d’une zone habitée. C’est encore une preuve que la Chine améliore chaque année sa maîtrise des opérations spatiales.





La station spatiale Tiangong 2 a permis à un taïkonaute de passer 30 jours dans l’espace

— Actualités du 9 juin 2019 —

La seconde station spatiale de la Chine, appelée Tiangong 2, a une architecture très similaire à sa première station spatiale. Tiangong 2 a permis de battre le record de séjour en orbite pour un taïkonaute, 30 jours. Après cette mission, Tiangong 2 a été ravitaillé à plusieurs reprises par des cargos automatiques Shenzhou. Tiangong 2 devrait rentrer dans l’atmosphère au mois de juillet 2019. Pour la suite de son programme, la Chine a de grandes ambitions.

Sa prochaine station spatiale, appelée Tiangong 3, devrait être assemblée au début de la prochaine décennie. Elle sera composée de trois modules pressurisés pour un volume de 90 mètres cubes. Son fonctionnement ressemblera à celui de la station spatiale internationale, avec un équipage permanent et des relais tous les six mois. La Chine semble ouverte à des collaborations internationales, des astronautes d’autres nationalités y séjourneront donc peut-être.

Image by CMSE

Sources

Ceci devrait aussi t'intéresser



Space Lover, Apprends Comment...

Que veux-tu faire maintenant ?