Tout savoir sur la fusée Longue Marche 9 (Chang Zheng-9) et actualités

La Longue Marche 9 s’envolera vers la Lune dans les années 2030

— Actualités du 27 mars 2018 —

Depuis le milieu des années 2010, le gouvernement chinois déploie sa seconde génération de lanceurs, appelés Longue Marche. Ces lanceurs sont capables de placer entre 700 kg et 23 tonnes en orbite basse. Pour le moment, le lanceur le plus lourd de cette nouvelle génération de fusées est la Longue Marche 5. Ses capacités sont légèrement supérieures à celles d’une Ariane 5.

Cette nouvelle génération de lanceurs va permettre d’assembler et desservir la future station spatiale chinoise Tiangong 3. Cette station spatiale devrait rester en orbite une dizaine d’années. Tiangong 3 est composée de trois modules pressurisés et accueillera des équipages de trois taïkonautes pour des missions d’environ six mois. A plus long terme, la Chine veut envoyer des taïkonautes sur la Lune. Des missions robotisées régulières sont déjà menées vers d’autres satellites, mais la Chine veut passer aux vols habités.

Pour cela, un lanceur beaucoup plus puissant que la Longue Marche 5 est nécessaire. C’est pour cela que l’agence spatiale chinoise a lancé le développement de la fusée Longue Marche 9. Dans son cahier des charges, la Longue Marche 9 est une fusée énorme qui devrait être capable de placer 140 tonnes de charge utile en orbite basse, ce qui équivaut à la capacité de la Saturn 5 du programme Apollo. Les deux fusées ont été pensées pour accomplir la même mission.

La fusée Longue Marche 9 devrait être une fusée à trois étages équipée de deux à quatre boosters à poudre. Un prototype de moteur devant équiper le premier étage de la fusée est sur le point d’être construit. Ce premier étage brûlera du kérosène et de l’oxygène liquide, comme la Saturn 5. Le deuxième et le troisième étage du lanceur chinois seront alimentés par de l’hydrogène.

La Chine souhaite réaliser le premier vol de la Longue Marche 9 en 2028, et réaliser un premier vol habité vers la Lune dans les années 2030. Entre 2028 et 2033, trois lanceurs seraient donc capables d’égaler voire de dépasser les performances de la Saturn 5 : le SLS de la NASA capable de placer 130 tonnes en orbite basse, La Longue Marche 9 capable de placer 140 tonnes, et la BFR de SpaceX capable de placer 150 tonnes en orbite basse. Même s’il n’est pas certain que les trois fusées s’envolent un jour, au moins l’une d’entre elles pourrait nous faire revivre la démesure des années Apollo.

Sources

Reste connecté à l'espace

Ceci devrait aussi t'intéresser