Officier de protection planétaire

planetary protection officer

La NASA recrute un officier de protection planétaire

— Actualités du 8 août 2017 —

L’officier de protection planétaire s’assure que des échantillons ramenés d’autres corps du système solaire ne ramènent pas d’agents pathogènes avec eux. Vous passerez sûrement beaucoup de temps au dessus d’un microscope. Les initiatives de retour d’échantillons se multiplient, que ce soit par des gouvernements ou des organismes privés. On pense par exemple à Moon Express qui veut ramener de la roche lunaire en grande quantité. Evidemment cela comporte des risques car même si on n’a jamais trouvé de vie dans le système solaire, rien n’indique qu’une vie microscopique ne s’est pas nichée sur une ou plusieurs planètes.

Pour ce job, il faut être citoyen américain, avoir un diplôme en sciences physiques, en ingénierie ou en mathématiques. Mais il y a de nombreux avantages à devenir un officier de protection planétaire : un salaire à six chiffres, des voyages réguliers et surtout une accréditation Secret Défense du plus haut niveau. Cela permet de fouiner dans les archives de la NASA à la recherche des secrets les mieux gardés.

Cette offre d’emploi montre qu’avec l’expansion du secteur spatial, de nouvelles problématiques vont se poser. Il est impossible de savoir à quoi on se confronte lorsqu’on met les pieds sur un nouveau monde. Il est bon de savoir que la NASA prend au sérieux la menace bactériologique, même si celle-ci n’est pour le moment pas avérée. Il serait dommage que l’exploration spatiale passe du rêve au cauchemar pour un simple manque au principe de précaution. Vous avez jusqu’au 14 août pour déposer votre candidature pour devenir un officier de protection planétaire.

Image by CNES





Sources

Ceci devrait aussi t'intéresser



Space Lover, Apprends Comment...

Que veux-tu faire maintenant ?