Tout savoir sur iSpace (星际荣耀) et actualités

ispace

iSpace atteint l’orbite basse !

— Actualités du 20 août 2019 —

Le marché des smallsats est en pleine expansion. Il attire les convoitises de beaucoup d’entreprises spatiales privées, sur tous les continents. Le 25 juillet, l’entreprise iSpace est devenu la première entreprise privée chinoise à atteindre l’orbite. Son lanceur Hyperbola-1 a placé avec succès cinq petites charges utiles en orbite basse.

Quelques semaines plus tard, le 17 août, le lanceur Jielong-1 qui réalisait le même exploit. Il est développé par China Rocket Co., une entreprise affiliée à l’entreprise d’état CALT. Après avoir enchaîné les échecs, les entreprises chinoises sont donc maintenant capable de proposer au moins deux lanceurs dédiés aux smallsats. Il pourrait y en avoir beaucoup plus dans les mois et les années qui viennent.





Deuxième tentative pour iSpace de mettre un satellite en orbite

— Actualités du 28 mai 2019 —

Dans quelques jours, l’entreprise iSpace devrait tenter pour la première fois de mettre un satellite en orbite grâce à son lanceur Hyperbola-1, un exploit qu’aucune entreprise privée chinoise n’a réussi pour le moment. Ce premier lanceur de faible capacité sera dédié au marché des Smallsats. iSpace souhaite ensuite développer une fusée propulsée au méthane beaucoup plus performante. Hyperbola-3 sera capable de placer près de deux tonnes en orbite basse. Peut-être que cela captera l’intérêt de la CNSA. Hyperbola est capable de reprendre certaines missions de la Longue Marche 4C. Si pour le moment l’agent spatiale chinoise a été plutôt timide du côté des partenariats public-privé, ses échecs récents l’amèneront peut-être à changer de politique.

Le micro-lanceur d’iSpace devrait atteindre l’orbite terrestre en 2019

— Actualités du 11 janvier 2019 —

iSpace (星际荣耀) a été créée en 2016. L’entreprise chinoise travaille sur un projet de micro-lanceur à propulsion solide qui devrait tenter d’atteindre l’orbite terrestre pour la première fois en 2019. iSpace passera ensuite à la propulsion liquide avec un second lanceur plus imposant appelé Hyperbola-3.

La start-up chinoise a lancé une première fusée suborbitale en septembre 2018. Deux jours après ce lancement, l’entreprise chinoise OneSpace procédait à son tour au lancement d’une fusée suborbitale appelée OS-X1. Le développement devrait maintenant s’orienter vers un micro-lanceur puis vers quelque chose de plus ambitieux. A plus long terme, l’entreprise rêve de lancer des vols habités.

Logo by iSpace

Sources

Ceci devrait aussi t'intéresser



Space Lover, Apprends Comment...

Que veux-tu faire maintenant ?