Tout savoir sur Relativity Space et actualités

Relativity Space veut imprimer des fusées entières

— Actualités du 12 décembre 2017 —

L’impression 3D est devenue ces dernières années une technologie clé pour le secteur spatial. Beaucoup d’entreprises y ont recours pour fabriquer des pièces complexes sans procédés d’usinage coûteux, ce qui permet de faire baisser les prix. En 2014, SpaceX a pour la première fois fait voler une fusée Falcon 9 avec une soupape d’oxydation imprimée en 3D. De son côté, Arianespace travaille sur le moteur Prometheus, dont l’entreprise espère faire baisser le coût par dix, notamment grâce à l’impression 3D.

Relativity Space est une entreprise américaine créée à la fin de l’année 2015. Son objectif est d’utiliser l’impression 3D pour imprimer un lanceur entier en 3D : le moteur, le réservoir et le fuselage. Relativity Space veut baisser le coût des fusées : de 5% à 10% du coût d’un lanceur vient des matières premières, le reste vient de la main d’oeuvre très qualifiée et donc très chère. En remplaçant les humains par des machines, Relativity Space pense pouvoir faire baisser les coûts et donc les prix de manière très agressive. Pour y arriver, Relativity Space a développé un alliage métallique maison et assemblé la plus grande imprimante 3D de métal du monde.

L’entreprise américaine doit maintenant mettre en place tous les procédés de fabrication. Mais les deux créateurs de Relativity Space ont de l’expérience : l’un d’eux a travaillé sur l’impression 3D au sein de Blue Origin, tandis que l’autre a travaillé au sein de la division moteurs de SpaceX. Relativity Space a démarré son procédé de recherche par le moteur, appelé Aeon 1. Ce moteur brûle du méthane et de l’oxygène liquide et est conçu pour fournir une poussée de presque 7 tonnes. Malgré la jeunesse de l’entreprise, le moteur Aeon 1 a déjà été testé au centre de recherches de la NASA dans le Mississippi. La première fusée de Relativity Space devrait s’appeler Terran. Le premier étage de la fusée sera équipé de neuf moteurs Aeon 1, le second étage en comportera un seul, ce qui ressemble à ce que fait SpaceX. Terran sera capable de placer 1250 kg en orbite basse.

Relativity Space a collecté 10 millions de dollars lors de sa première levée de fonds et espère pouvoir procéder à un premier lancement en 2021. Relativity Space recrute beaucoup et espère compter une cinquantaine d’employés d’ici la la fin de l’année 2018. L’équipe est composée de vétérans des entreprises du New Space et des professionnels de l’impression 3D. L’entreprise s’est fixé un objectif : imprimer la première fusée à la surface de la planète Mars.

Sources

Reste connecté à l'espace

space shop

Ceci devrait aussi t'intéresser