La JAXA va rejoindre le programme Artemis

jaxa

– Actualités du 22 octobre 2019 –

Pour parvenir à envoyer des hommes sur la Lune en 2024, la NASA a intérêt à s’entourer d’un maximum de partenaires, notamment des partenaires internationaux. L’agence spatiale européenne devrait détailler sa participation le mois prochain au sein de la conférence interministérielle qui aura lieu à Séville. En attendant, le Japon a fait des annonces. La JAXA est déjà un partenaire important de la station spatiale internationale, et il semble que l’agence spatiale japonaise ait également envie de s’impliquer dans le programme Artemis.

Le 18 octobre 2019, le premier ministre japonais Shinzō Abe a annoncé que le Japon va se joindre au programme Artemis. On ne sait pas encore quelle forme prendra ce partenariat, mais plusieurs options sont envisagées. La JAXA pourrait participer aux efforts de ravitaillement de la LOP-G, la station spatiale en orbite lunaire que la NASA veut assembler.

La JAXA pourrait utiliser la nouvelle version de son vaisseau cargo HTV pour remplir cette mission. Il faudra cependant trouver un lanceur assez puissant pour faire envoyer le HTV vers la Lune. La JAXA pourrait aussi proposer des modules supplémentaires à la LOP-G ou participer à des expériences. Cette annonce fait du Japon le deuxième pays officiellement partenaire du programme Artemis après le Canada.





La JAXA coopère avec la NASA sur la mission XRAM

— Actualités du 11 juillet 2017 —

Un projet de la JAXA, l’agence spatiale japonaise, implique de nombreux partenaires internationaux. La JAXA a lancé l’année dernière le télescope en rayons X, appelé Hitomi. Malheureusement, un mois et demi plus tard, une série de pannes l’a rendu totalement inopérant et l’agence japonaise l’a déclaré perdu. Mais la JAXA n’abandonne pas. L’agence spatiale japonaise a annoncé un partenariat avec la NASA pour lancer un observatoire d’astronomie similaire, dénommé XRAM. La mission sera légèrement différente et emportera moins d’instruments que Hitomi. La JAXA abandonne toute la partie de la mission dédiée à l’observation des rayons X durs. Mais la mission reste néanmoins très importante.

L’astronomie en rayons X a en effet été très fructueuse au cours des dernières décennies. C’est un outil nécessaire pour observer le voisinage des trous noirs et pour enquêter sur la matière noire et l’énergie sombre. Les observatoires en rayons X de la NASA, Chandra, et de l’ESA, XMM-Newton, ont été lancés à la fin des années 1990. C’est donc le moment de lancer de nouveaux observatoires, avec une mise à jour technique. Avec l’échec d’Hitomi la semaine dernière, le lancement de nouveaux observatoires est repoussé de quelques années. La nouvelle mission XRAM ne sera pas lancée avant 2021, et le télescope en rayons X de la NASA et de l’ESA auront alors pus de 30 ans. L’astronomie en rayons X risque donc de connaître des difficultés. Seul l’observatoire NuSTAR a été lancé récemment. Il s’agit d’une mission de petite envergure, dédié à l’observation exclusive en rayons X durs.

La JAXA souhaite lancer une nouvelle voile solaire

— 11 AVRIL 2017 —

L’agence spatiale japonaise, la JAXA, a annoncé vouloir lancer une nouvelle voile solaire pour succéder
à Ikaros. La dernière lancée en 2010 avait démontré qu’il était possible de suivre des trajectoires
interplanétaires avec la seule pression du vent solaire.

La nouvelle voile fera 2500 m², une surface près de dix fois supérieure à Ikaros. Mais ce n’est pas tout, elle sera aussi entièrement recouverte de panneaux solaires lesquels viendront alimenter un moteur ionique donnant ainsi aux vaisseaux une double propulsion. La mission de la sonde sera d’explorer les astéroïdes troyens aux alentours de Jupiter, elle devrait être lancée au début des années 2020.

Sources

Ceci devrait aussi t'intéresser



Space Lover, Apprends Comment...

Que veux-tu faire maintenant ?