Tout savoir sur la planète Mars et actualités

Un lac d’eau liquide aurait été découvert sous la surface de Mars

— Actualités du 31 juillet 2018 —

De très nombreux indices laissent penser que Mars a eu par le passé de l’eau liquide à sa surface. Mais il y à 3,7 milliards d’années environ, l’érosion de l’atmosphère aurait asséché les océans de la jeune planète rouge. Il y a toujours de l’eau sur Mars, mais sous forme de glace concentrée dans les calottes polaires de la planète rouge, et elle s’est réfugiée sous la surface. Une étude qui vient d’être publiée par le centre de recherche de la NASA estime que la surface martienne est mille fois plus sèche que le plus sec des environnements terriens, le désert d’Atacama au Chili. Si Mars est complètement aride en surface, c’est peut-être différent en profondeur.

En 1987, un chercheur à la Planetary Science Institute émettait l’hypothèse que des poches d’eau liquide auraient pu subsister à la base des calottes polaires martiennes. A l’époque, des lacs avaient été mis en évidence profondément enfouis sous l’Antarctique et le Groenland. Le chercheur a estimé qu’un scénario similaire était tout à fait plausible sur Mars. Depuis, l’hypothèse est débattue sans qu’il soit possible de trancher définitivement. Mais une équipe italienne vient de publier les résultats d’une étude réalisée à partir des données radar de la sonde Mars Express. Un radar est un instrument très efficace pour sonder sous la surface. Les échos radar sont en effet affectés par les matériaux qu’ils traversent. En étudiant les zones renvoyées, on peut donc se faire une idée assez précise de la composition des sols en profondeur. L’équipe de chercheurs s’est penchée sur ce qu’il se passe sous les régions polaires martiennes, et parmi les données collectées depuis 2003 par la sonde spatiale européenne, ils ont trouvé un écho radar particulièrement surprenant.

Sur la planète Terre, on a remarqué que les zones d’interface entre la glace et l’eau liquide produisent des réflexions radar très brillantes, et c’est exactement ce qui a été observé dans la région du pôle sud de Mars. Une petite zone de 20 kilomètres de large produit des échos radar tout conformes à ce qu’on attendrait d’une surface glacée ou liquide. Ce lac martien serait enterré un kilomètre et demi sous la surface de la planète. Les chercheurs italiens ont pu déterminer que sa profondeur et d’au moins 1 mètre. Pour que de l’eau liquide puisse exister dans ces conditions, elle doit être particulièrement salée et sédimenteuse. C’est donc plutôt un lac de saumur et de boue qu’il faut imaginer.

La découverte n’est pas non plus définitive car l’équipe à l’origine de l’étude a étudié plusieurs scénarios pour expliquer les échos radar collectés. L’hypothèse du lac est la plus plausible mais cela reste une hypothèse. L’observation de Mars Express ne clôt pas encore le débat ouvert il y a 30 ans. Si la découverte est confirmée, il y aura alors beaucoup de questions auxquelles il faudra répondre concernant ce lac. Est-il seul ? Quelle est sa composition et sa température ? Les liquides ne sont pas automatiquement sources de vie. Mais si la vie a pu un jour éclore et survivre sur Mars, cette zone reste un des meilleurs endroits où regarder. Nul doute que les futures missions martiennes seront influencées par cette découverte. On pense évidemment à un forage jusqu’au lac, mais pour les décennies à venir il y a peu de chances que cela arrive. Un orbiteur équipé d’un radar plus performant que celui de Mars Express pourrait par contre apporter plus de détails sur l’environnement du lac, et peut être même en découvrir de nouveaux.

Image by ESA – European Space Agency & Max-Planck Institute for Solar System Research for OSIRIS Team ESA/MPS/UPD/LAM/IAA/RSSD/INTA/UPM/DASP/IDA [CC BY-SA 3.0-igo (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0-igo)], via Wikimedia Commons

Reçois l'actualité de l'exploration et du tourisme spatial par email

Abonne-toi pour rester connecté à l'actualité du tourisme spatial ! Renseigne ton adresse email, choisis ton langage puis clique sur "OK". Tu recevras alors un email de confirmation, clique dedans pour confirmer ton abonnement. Tu es libre de te désabonner à tout moment.